Safané, Burkina Faso

Safané, Burkina Faso

  • Jumelée avec Montmorillon depuis 1999
  • 49 925 habitants
  • Chef-lieu du département de Safané
  • Province du Mouhoun
  • Région de la boucle du Mouhoun
  • Le maire est Paton Séré

Parmi les 5 jumelages de Montmorillon, le jumelage avec Safané est un peu particulier. Outre les liens d’amitiés qui sous-tendent tout jumelage, Safané ajoute les liens de coopération. En effet, il s’agit d’un jumelage-coopération, destiné à aider au développement et au mieux-être des populations.

En plein cœur de la savane arborée

La région de Safané est un vaste plateau ondulé couvert de savane (hautes herbes) piquetée d’arbres isolées. La saison sèche (d’octobre à mai) alterne avec la saison des pluies (mai-juin à octobre). En saisons sèche, les températures peuvent atteindre 42°C à l’ombre (fin avril-mai) et le total des précipitations (plus de 900mm) est supérieur à celui de Montmorillon, mais tombant en 6 mois seulement ! L’eau est donc un des problèmes majeurs qui se posent aux habitants de Safané.

Safané, commune de plein exercice depuis 2006

Administrée par un préfet-maire au moment du jumelage, Safané est devenu depuis une commune de plein exercice englobant 40 villages, soit un total de près de 50 000 habitants, dont 7 500 pour le bourg de Safané. Un maire, élu pour 6 ans, préside aux destinées de la Commune entouré d’un Conseil municipal de 80 membres. La coopération actuelle se consacre à l’ensemble de ces villages.

Historique du jumelage

Ce jumelage est à replacer dans le cadre de la politique de coopération initiée par le Conseil générale de la Vienne à partir de 1967, sous l‘égide du président d’alors, René Monory. Celui-ci jumela à l’époque la ville dont il était maire—Loudun– avec Ouagadougou. Il incita les maires de la Vienne à suivre son exemple et, au cours des années suivantes, ce sont 17 collectivités locales qui se sont jumelées avec des villes ou des villages du Burkina Faso. Sous la houlette de Guillaume de Russé, maire de Montmorillon de 1995 à 2007 et conseiller général, Safané devint le partenaire de Montmorillon en 1999.

Un centre local actif

Les habitants de Safané sont avant tout des cultivateurs, essentiellement axées sur les cultures vivrières; quelques paysans seulement ont des cotonniers. Il s’agit d’une agriculture de subsistance qui, malheureusement, ne répond pas toujours aux besoins de la population. L’artisanat se borne aux tissages de toiles de coton. un Une fois par semaine se tient à Safané un marché important qui draînent vendeurs et acheteurs sur des kilomètres à la ronde.
L’enseignement s’est renforcé ces dernières années: outre 2 écoles primaires publiques, il existe un collège et, depuis 2009, un lycée.
Grâce au dynamisme du maire, Paton Séré, le marché a été rénové avec la construction de boxes en dur, dont une partie financée dans le cadre du jumelage-coopération. Des châteaux d’eau permettent de renforcer l’accès à ce bien essentiel qu’est l’eau, renforçant le réseau des forages profonds. En outre, l‘électrification est en voie de réalisation.

Où se trouve Safané ?

Safané se trouve à 220km au sud-ouest de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. L’accès se fait par la route goudronnée menant à Bobo-Dioulasso, 2ème ville du Burkina, avec embranchement à Boromo d’une piste carrossable menant en 60km à Safané. La région est faite de savane arborée et les activités sont essentiellement agricoles, agriculture vivrière (mil, arachides, ignames…) et agriculture commerciale (cotonniers). L’ethnie majoritaire est celle des Marka, suivie des Dioula. 70% des habitants sont musulmans, 15% chrétiens et 15% animistes.


Agrandir le plan