Putna, Roumanie

  • Relations avec Montmorillon depuis 2000
  • Commune de 3700 habitants
  • Département de Suceava
  • Région Nord Est
  • Le maire est Gheorghe Coroama (depuis juin 2012)

La petite commune de Putna est certainement l’une des plus connues de Roumanie en raison de son passé lié au prince Etienne le Grand. Essentiellement rurale, son économie se base sur l’exploitation forestière, l’agriculture et le petit commerce. Putna possède 2 collèges, 2 écoles primaires et 2 maternelles scolarisant environ 650 élèves.

Une ville ancienne

La fondation d’un premier village date de 1466, lors de la construction d’un monastère par le prince Etienne le Grand, prince de Moldavie. A partir du milieu du milieu du XVIème siècle, la Moldavie tombe sous le joug des Ottomans en compagnie de l’ensemble de l’Europe balkanique. De 1775 à 1918, le nord de la Moldavie entre sous domination autrichienne sous le nom de «Buchland» (Bucovine, le pays des hêtres). A Putna, l’industrie se développe alors autour de l’exploitation forestière et minière, grâce notamment à l’arrivée de nombreux colons allemands. La Bucovine et Putna intègrent la Roumanie en 1918.

La commune et ses alentours possèdent de nombreux attraits

A la frontière de l’Ukraine, dissimulé entre les forêts d’épicéa et les dernières rondeurs des Carpates, ce village authentique de Bucovine occupe une place particulière dans le cœur des roumains, grâce à son monastère fondé au XVe siècle par Etienne le Grand, Voïvode de Moldavie, prince bâtisseur et héros de la résistance de la chrétienté face aux Turcs. Devenu nécropole princière, le monastère de Putna est un haut lieu de pèlerinage pour les nombreux croyants de ce pays orthodoxe. La commune possède un riche patrimoine culturel : un musée de broderies byzantines unique en Roumanie, la grotte de l’Ermite Daniel, l’église de Dragos (1346), la plus ancien bâtiment religieux en bois de Roumanie, une architecture traditionnelle et une vie rurale préservée, un musée ethnographique, des artisans pouvant démontrer leur savoir-faire, des bergeries, et de nombreuses possibilités de randonnées.

La commune organise de nombreux festivals populaires : traditions d’hiver, fêtes de Pâques, festival Stefan Cel Mare (juillet), 15 août, etc.

Au cœur de paysages de moyenne montagne et de superbes forêts, la Bucovine possède un ensemble unique de 8 églises et monastères au style architectural spécifique, localisé dans un rayon de 70 kilomètres et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour les fresques réalisées sur les parois extérieures des églises.

Historique des relations Putna – Montmorillon

C’est à partir de contacts amicaux entre des jeunes Montmorillonnais et des habitants de Putna, que l’Association pour le Développement des Ecoles de Putna à vu le jour en 2000 à Montmorillon, organisant des transports de matériels, l’achat de manuels et livres en langue française ou des manifestations de promotion de la Roumanie. A la suite de 5 années d’activités, l’un des membres de l’association s’est installé à Putna, développant les relations entre les deux communes. En 2004 et 2008, deux petites délégations de Putna se sont rendues à Montmorillon. En juillet 2009, les maires de nos deux communes se sont rencontrés à l’occasion de la tenue d’un concert à Montmorillon par la chorale de Putna.

Où se trouve Putna ?

Putna est localisée à 2500 km de Montmorillon et 500 km de Bucarest, dans le nord du département de Suceava et à 10 km de la frontière ukrainienne. La rivière Putna traverse la commune. C’est une région essentiellement rurale, possédant les plus belles forêts de Roumanie.

Agrandir le plan